Events 7.LEOPOLD II. Un Empire exotique qui vraiment dérange

Le centenaire de la mort de Léopold II de Belgique. 1909. 2009.

Un Empire exotique qui ne s’assume pas.

Ils craignent JAH le Dieu de l ‘Ethiopie, Seigneur de Shashamane qui punit les fils pour les fautes commises par les pères jusqu’ à la cinquième ou sixième génération.

Pourquoi le centième anniversaire de la mort de ce grand Roi belge n’est-il pas célébré?

Rien, aucune cérémonie officielle pour celui qui a donné a Bruxelles et au coeur de l’Europe toute sa puissance.

L’homme est un loup pour l’homme disait Hobbes.

Les Etats sont des crocodiles pour les Etats. Le propre du crocodile c’est qu’il tue même quand il n’a pas faim.

Conquérant, bâtisseur, criminel, guerrier, génie, l’action de Léopold 2 et son règne s’étudiera d’un point de vue africain et d’un point de vue européen, au regard des condition de vie réelles des habitants de ces deux parties du monde très largement influencées par ce Roi belge.

Stratégiquement en effet, la Belgique est le coeur de l’Europe, Bruxelles étant sa capitale officielle.

Le Congo est lui le coeur de l’Afrique. Le président défunt Kabila père disait que tant que le Congo ne serait pas «debout», il serait impossible de construire et stabiliser l’Afrique, car le Congo la relie d’est en ouest et du nord au sud.

Pourquoi dès lors oublier cette histoire et se tourner vers l’avenir, vers l’Europe?

C’est que précisément cette histoire là est dérangeante aux vues de la réalité des conditions de vie des africains et des européens. Le pire pour l’Afrique et le mieux pour l’Europe, cela grâce a Léopold II  et toute la classe politique belge élue par le peuple belge qui s’est succédée après lui.

Et surtout parce que les intérêts économiques de l’époque sont toujours terriblement d’actualité.

Les belges préfèrent donc oublier l’oeuvre de Léopold II et conserver les avantages économiques qui en découlent dans le silence et l’illégalité.

La crainte vient aussi des descendants de Léopold II, à savoir le Roi, les princes et princesses, et la classe d’affaire de Belgique, dont la fortune actuelle vient du règne Léopoldien.

Cependant, la question aujourd’hui, comme hier, est de savoir ce que nous allons expliquer ensemble à nos enfants. Quelle histoire allons-nous leur raconter?

Africains et Européens devront s’asseoir ensemble pour reconnaître leur histoire et rééquilibrer leurs conditions de vie.

————————————————

EN 2008

La statue de Léopold II érigée à côté de place du Trône, le long de la petite ceinture, à Bruxelles, a été couverte de peinture rouge mardi à 15 heures par un activiste. L’écrivain belge Théophile de Giraud a escaladé la statue au moyen d’une corde mardi, peu avant 15 heures, avant de verser sur celle-ci de la gouache rouge symbolisant du sang. La peinture a été complètement étendue au moyen d’un pinceau sur le buste de l’ancien roi des Belges.

L’écrivain estime que Léopold II, qu’il qualifie de criminel contre l’humanité, ne peut être élevé au rang des grands hommes de la nation. La police est arrivée sur place à 15h10. L’écrivain est redescendu de lui-même du cheval en bronze sur lequel trône la statue de Léopold II et s’est laissé interpeller sans résistance. « On constate un manque évident d’humour de la part de la police », a déclaré Théophile de Giraud, avant qu’il ne soit emmené dans un véhicule par la police. L’action a provoqué la colère d’un automobiliste qui a injurié les activistes.

L’opération était préparée depuis trois semaines. La date avait été choisie au hasard. « Non au symbole d’injustice » ou « Léopold II = criminel contre l’humanité » pouvait-on lire sur des pancartes. « Au nom de millions de victimes de la scandaleuse politique coloniale de ce despote impérialiste, raciste et cupide, nous estimons indigne de la part d’une nation (?) de perpétuer sa mémoire sous quelque forme valorisante que ce soit », a expliqué Théophile de Giraud.

« L’Allemagne et la Russie ont eu le bon goût de déboulonner les statues d’Hitler et de Staline. Nous exigeons donc de la Belgique qu’elle fasse preuve d’autocritique et conclue à l’urgente nécessité d’arracher à leur socle les monuments censés célébrer cet odieux tueur en série », a-t-il ajouté. Il propose de remplacer les statues de Léopold II par des représentations de personnalités belges « positives et jubilatoires », comme l’entarteur Noël Godin, le cinéaste Jan Bucquoy ou l’écrivain Jean-Pierre Verheggen

TOUTES LES VIDEOS SUR L’HISTOIRE DU CONGO ET LEOPOLD 2 SUR

http://afromovies.wordpress.com/congo/

http://www.cadtm.org/spip.php?article3664

http://www.cadtm.org/planchecontact.php3?id_article=3730

http://www.cadtm.org/spip.php?article3627

Publicités

3 responses

11 09 2009
Pierre LALOI 62810 IVERGNY

Bien sûrque le roi Léopold II de Belgique fut coupable de crime contre l’ Humanité. Ilo ne pouvait pas ignorer le sort réservé aux travailleurs noirs  » forcés » dans les plantations d’ hévéas. Il a laissé faire, au nom de la rentabilité, au nom du fric ! Sa mémoire mérite d’ être flétrie et ses statues doivent être déboulonnées ! Le Peuple belge doit le comprendre !

15 10 2009
Pierre LALOI 62810 IVERGNY

A mon avis, ce n’ est pas le roi Léopold II qui porte seul la responsabilité de ce crime contre l’ humanité au Congo. C’ est tout le peuple belge qui doit en porter la responsabilité, car le peuple belge était derrière son roi. C’ est l’ ensemble des citoyens belges qui a profité du crime, les retombées de la colonisation et de l ‘exploitation du Congo ayant profité à tous, et surtout au plus aisés parmi les Belges ( planteurs, négociants, hommes d’ affaire, banquiers etc…) . Donc le Peuple belge tout entier doit reconnaître le crime, solidairement avec la famille royale. En tant que Français, je souhaite également que la France reconnaisse aussi les crimes contre l’ humanité dont elle s’ est rendue coupable dans ses colonies au cours de quatre siècles.

17 10 2012
NICOLAS Philippe

Ce n’est qu’en octobre 2012 que je prends connaissance de cette succession de vidéos et je déplore de ne pas avoir pu être présent lors de la cérémonie de commémoration du centenaire du décès du roi Léopold II aux pieds de sa statue équestre à Bruxeles afin de saluer la mémoire d’un grand monarque qui eut le courage et la bonne fortune d’aller de l’avant en Belgique et en Afrique centrale pour le développement de la Belgique et du Congo pour le bien-être du plus grand nombre de leurs habitants.
Vive la mémoire éternelle de SM le Roi Léopold II
Philippe NICOLAS, Gent Gand

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :