LES DEFIS DE L’AFRIQUE. By Jean Philippe Omotunde

14 08 2012

PRODUIRE AFRICAIN, CONSOMMER LOCAL

Cette très belle chaise dont l’image a été publiée sur le Catalogue de la mode africaine a suscité pas mal d’engouement et beaucoup de gens se sont demandés comment l’avoir. Cette image et l’intervention de l’historien afro-caribéen Jean Philippe Omotunde sur le développement de la culture kamite (noire africaine) m’ont fait réfléchir

sur les choix économiques qui sont les nôtres en ce moment. Beaucoup pensent que pour nous faire décoller, nous devons transformer l’Afrique en un atelier du monde comme la Chine, alors qu’il y a des secteurs dans lesquels nous avons une grande légitimité et sur lesquels nous pouvons asseoir durablement et plus facilement notre essor.Ceux qui ont lu l’histoire de l’empire du Kongo savent que les explorateurs décrivaient les baKongo comme des gens habillés « de soie et de brocart, civilisés jusqu’à l’os ». L’industrie textile qui faisait en partie la richesse de l’empire utilisait des techniques particulières. Des palmiers spéciaux par exemple étaient cultivés pour avoir du matériau brut qui allait être transformé en ces vêtements qui faisaient la notoriété de l’empire. Nous avons dans ce sens plus de 5000 ans de techniques et de patrimoine culturel traçables sous-exploités, de la période pharaonique à maintenant. Les africains – un peu moins à l’ouest du continent – qui pensent que leurs ancêtres vivaient nus et que l’Europe les a sortis des ténèbres, ne s’habillent pour beaucoup, du slip au chapeau, que de friperie occidentale. Cela représente un manque-à-gagner gigantesque alors que nous pourrions investir dans ce secteur novateur et porteur. Les sources d’inspiration étant infinies.

Nous vivons en Afrique des situations ubuesques où le patrimoine culturel occidental a pignon sur rue et ceux qui exploitent le patrimoine africain sont parfois relégués à la confidentialité. Jusqu’à présent, nous n’avons pas eu la volonté de passer à une production affirmée et massive de notre héritage. Les africains pris par le paradigme occidental, dépensent des sommes importantes pour un tee-shirt avec une virgule ou pour du mobilier type renaissance française. Le matériel local, qui lui est frappé du sceau colonial de la honte et de l’infériorité et qui n’a pas la même exposition, tient souvent de l’ordre du folklore. On se retrouve ainsi en Afrique en train d’organiser des soirées… africaines.

Pour stimuler de manière franche une demande, il faudrait non seulement une offre plus importante, mais une mise en valeur du patrimoine. En reprenant ce qu’a dit JP Omotunde, je dirais que pour acheter un vêtement aux codes culturels africains, il faut aimer la culture africaine. Et pour aimer la culture africaine, il faut être fier de l’histoire africaine. Voilà comment l’histoire a un impact direct sur l’économie.

Par ailleurs, nous vivons dans une économie mondialisée où les règles sont pour le moment en notre défaveur et où beaucoup, si le succès vient à être au rendez-vous, ne tarderaient pas à faire des copies pour inonder nos marchés. Nous avons l’exemple des babouches africaines qui sont fabriquées en Chine de nos jours. Vu qu’il est inconcevable d’après nos valeurs d’entrer dans une guerre de compétitivité où les victimes seraient des êtres humains qu’il faudrait sous-payer, on pourrait afin de sécuriser le marché, s’approprier la légitimité de ces fabrications. Ceci en donnant de la valeur à un « made in Africa », suscité par un patriotisme économique, ici encore éveillé par une conscience historique solide.

En définitive, que ce soit dans le textile ou le mobilier qui sont des secteurs très rentables, il y a largement de quoi créer des emplois directs ou indirects et des richesses à partager raisonnablement entre africains. Ca nous permettra qui plus est d’évoluer et de vivre dans notre univers culturel.

Jean Philippe Omotunde
Publicités

Actions

Information

2 responses

3 04 2013
Tony Nna

Cet article est un article d’African History-Histoire Africaine et non de Jean Philippe Omotunde. C’est extrêmement malhonnête de votre part que de ne pas citer correctement vos sources. Ca s’appelle du plagiat!

28 05 2015
balla

omotunde jean phillipe (le frere noir egarer pseudo savants sur les religions d’allah et naif avec un nom de colonisateur blaspheme sur les religions revelee avec une naivete abyssale sans preuve sans reference,ecouter son intervention d’une pauvrete intellectuelle sans nom) cest tres tres G.R.A.V.E liens ci dessous

cher omotunde on t’invite a faire un debat avec des religieux orthodoxe autour des 3 religions revelees de dieux et la mettre en video sur le web afin que tes fans puisse verifier la validite de tes propos.pauvre frere tu use de la malhonetete intellectuelle et du vide de connaissance,car c’est facile de dire tout ce que tu dis comme ca sans veritable savant pratiquant a tes cotes c’est injuste,c’est vraiment pas tres bonhomme et ca releve de la medisance et du blaspheme.je repete on veut le D.E.B.A.T. avec de vrai religieux si t’es pas lache et si tu as du cran et si tu est sincere et honete dans ce que tu fais.je pense que tu travaille a pertes mon ami et tu dit trop de chose sans preuve sans reference.
par exemple quand tu dis que tourner autour de la pierre noire a la mecque n’a pas plus d’importance que de tourner autour d’un arbre
eh bien il y a la possibilite tout de meme de se renseigner en allant voir les musulmans dans une mosquee que tu peux facilement trouver du cote de chez toi
ils t’accueilleront de la meilleur maniere et se feront un plaisir de repondre a toutes tes questions et te diront aussi les bienfaits sur l’etre humains le fait de tourner autour de la kabba,nimporte quelle musulman (es) te le dira.et si par manque de cran tu ne puisse pas le faire,de nombreux documentaire sont disponibles sur youtube. a quand se debat,dresse toi comme un bonhomme et ose le debat sinon je t’invite a te repentir tres serieusement.allez du cran jean phillipe du cran. en toute amitie.
balla – dyamon@live.fr

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :