L’AFRIQUE ET LA DEMOCRATIE. By M’BOKOLO ELIKIA

11 05 2012

Après la fin de la Guerre froide, les dictateurs africains tombent pour la plupart et de nouvelles perspectives s’ouvrent pour le continent africain. La décennie 1989-2000 est celle de l’emballement démocratique. Ainsi, entre 1990 et 1992, plus de 23 pays passent au multipartisme. Par des élections libres, les figures historiques telles que Mathieu KÉRÉKOU au Bénin, Kenneth KAUNDA en Zambie, Denis SASSOU-NGUESSO au Congo sont chassées de la scène politique et les peuples peuvent enfin prendre leurs destins en main. Ce vent démocratique a même raison du régime d’apartheid en Afrique du Sud : Nelson MANDELA, libéré après 27 ans de captivité, accède au pouvoir. Mais, partout, les mauvaises gouvernances et les inégalités sociales demeurent.

M’BOKOLO ELIKIA

 

Publicités




BRUXELLES KINSHASA A VÉLO EN 1934. By la « Caravane des chômeurs belges »

2 05 2012

« Le Congo à bicyclette »: le premier juillet 1934, trente jeunes belges, trente chômeurs, décident de tout abandonner et de se rendre au Congo pour y trouver du travail. Ils partiront pour l’Afrique en bicyclette. C’est la « Caravane des chômeurs belges ».  » RTBF Inédits » et Shashamane ont réuni trois des participants à cette aventure, ils ont accepté de commenter les photos et de raconter les multiples anecdotes qui ont émaillé ce voyage.





MALI, LA CHUTE D’UN MYTHE. By MAHAMOUDOU COULIBALY

1 05 2012

En raison du nombre important d’ethnies vivant au Mali et de l’héritage historique, la culture du Mali est riche et diversifiée, conservant à la fois ses traditions comme l’oralité avec les griots ou l’artisanat et s’ouvrant depuis son indépendance à la littérature, au théâtre, au cinéma et à la photographie.

Pendant des siècles, les Touaregs ont pris des esclaves dans d’autres tribus du désert et se sont mariés avec des membres de celles-ci. Il en a résulté un groupe ethnique se distinguant en premier lieu par une langue commune, le tamasheq, apparentée à la langue berbère parlée en Algérie et au Maroc.

Jusqu’aux années 1900, le monde touareg était organisé en confédérations ayant chacune son propre ettabel (tambour) symbole de la chefferie et un Amenokal (pluriel Imenokalan), chef traditionnel élu par les sages à l’issue des palabres.

En mai 1902, l’armée coloniale française affronte des Touareg à la Bataille de Tit, qui est une étape majeure de la soumission des Touareg du Hoggar.

MAHAMOUDOU COULIBALY