267 Congolais dans un zoo humain à Bruxelles en 1897… By Francois Duja

1 02 2012

267 Congolais dans un zoo humain à Tervuren en 1897…

Une page vite tournée par nos compatriotes, alors que dans la mémoire des Africains, la blessure est toujours douloureuse.

En 1897, alors que le cinéma n’en est qu’à ses premiers mots et que la grande Exposition universelle de la fin du siècle bat son plein, l’Etat belge entend montrer par l’exemple à la population les bienfaits du projet colonial nourri par Léopold II. Le soutien de l’opinion publique est indispensable, celui des investisseurs aussi. Une équipe de médecins belges se rend donc au Congo. Là-bas, elle extirpe de leur jungle pas moins de 267 individus, issus d’ethnies variées. Ce panel entre le 27 juin 1897 au port d’Anvers, au terme d’une traversée d’un mois qui a coûté la vie à quatre passagers.

L’accueil est fastueux. La population se presse et interroge les arrivants sur leurs prénoms. Cérémonies, défilés, fanfares, feux d’artifice qui impressionnent au plus haut point les invités africains vêtus à l’occidentale pour l’occasion… Tous sont casés dans des bâtiments à Tervuren, et reçoivent au quotidien nourriture, bière et même genièvre pour leur réchauffer le cœur. Pendant la journée, les Congolais doivent reproduire artificiellement les gestes de leur vie africaine devant des cases fabriquées avec des matériaux ramenés de là-bas et plantées dans le parc, au bord des étangs. Des grillages les séparent des visiteurs, au nombre d’un million en deux mois (juillet et août). Mais la météo pourrie était déjà d’actualité à l’époque, et les Africains vont être victimes d’épidémies de grippe et de pneumonies, des maux qu’ils ne connaissent pas. Bilan: sept morts…  :

1. mama SAMBO
2. mama MPEMBA
3. mama NGEMBA
4. papa EKIA
5. papa NZAU
6. papa KITUKWA
7. papa MIBANGE

Mais le déshonneur les poursuivit, même MORTS : point de place pour eux dans les tombes belges. D’autre part, on n’ose pas entrer en contact avec ces corps, exposés en public : question de « santé publique » arguait-on… Ils furent enterrés dans un premier temps dans une fosse commune, qu’ils devaient partager avec les indigents de l’époque. Ce qui fut fait dans le bois de Tervuren. Une dizaine d’années plus tard, ils ont été enterrés dans la cour de l’église catholique Saint Jean Evangéliste de Tervuren, sise rue de l’église. Il n’y avait toujours pas de place pour eux dans les cimetières belges.

Le film ci dessous, qui donne la parole à d’anciens Congolais de Belgique, raconte cette histoire barbare et inhumaine, et s’adresse à ces visiteurs d’hier, d’aujourd’hui et de demain.

Francois Duja

Publicités

Actions

Information

10 responses

1 11 2013
smet

Il faut préciser que,j’ai lu la presse de l’époque, que beaucoup de belges s’étaient indignés de cette exposition barbare!

10 11 2013
bongo

10 11 2013
30 12 2013
Muana Kin

FAUX C VENGER TOUT SE QUE J’AI A DIRE et j’invite tous les patriote vivant en belgique de ce VENGER GRATUITEMENT; CE UN DROIT ..JEUNE KONGOLAIS determiné nous devont monte une armée .. et commence a faire des ATTANTA ICI MEME EN BELGIQUE ….cet terre nous appartient…

31 12 2013
muanandjili

Mon ami,faut calmer tes ardeurs,arrete la bierre brune et le canabis ,c’est mieux pour toi. Tu veux te venger de qui? Des arrières petits enfants belges qui partagent leur cour d’école avec les nôtres? Tu as des pensées bien raciste tu vaut pas mieux que ces racistes qui tuent au nom de la patrie. Repents toi.

2 01 2014
Nath

A muanandjili: c’est ça notre gros problème. Avec des pensées comme les tiennes, notre communauté n’avancera pas et ne sera jamais valorisée. Oui, il faut bouger! Arrêtez de vous voir inférieur aux « blancs »! Les occidentaux cachent trop de choses, nous avons amené tant de choses comme l’écriture…je suis congolaise/ haïtienne, née en Belgique. Je suis diplômée et travaille à Bxl. Là, je prépare mon départ à Kinshasa pr y vivre. Je préfère que mon diplôme et mon expérience servent à mon pays plutôt que de rester ici où je ne suis qu’une étrangère!Bref, il ne faut pas se laisser faire! Cette situation dure depuis trop lgtps!

2 01 2014
Nath

Il ne faut pas prendre nos armes et faire une révolution mais commençons par changer nos mentalités. Arrêtez d’être complexé. Pour certains, être avec un « blanc », c’est le top, La réussite!!! Du n’importe quoi! Aimons-nous, bossons pour notre communauté, apprenons à nos enfants nos origines et ce que l’Afrique a apporté et apporte, car à l’école, c’est une mauvaise image qu’on leur donne! Nous sommes attaqués »mentalement », depuis des siècles et trop d’entre nous sont aveuglés.

1 01 2014
Vinc Manao

chacun doit apprendre a vivre ensemble grosse énergumène tu reproduit les erreur produites il y a 100ans tu doit finir en fosse commune si tu veux qu’il y ai encore des morts gros C*N

7 01 2014
blblbl

Faut se venger contre l’orthographe… c’est complètement fou ce que tu dis! Pas besoin de vengeance, il faut juste que les gens soient informés! Si l’information circule, les gens comprendrons. La haine n’est pas la solution. Peace

2 01 2014

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :