OH OUI! LA PORNOGRAPHIE EST UN ZOO HUMAIN! by Anne Wetsi MPOMA

3 02 2011

La pornographie est-elle un zoo humain ?

Loin de vouloir dramatiser les méfaits de la pornographie, la réponse qui me vient le plus spontanément à l’esprit est un grand oui. Oui, la pornographie est comparable à un zoo humain. Dans les zoos humains comme dans les films pornographiques, il s’agit de mimer des actes de la vie quotidienne qui se retrouvent dénués de leur sens profond. L’objectif du zoo humain est de créer un spectacle divertissant, mettant en scène des individus qui reproduisent des gestes pouvant revêtir un sens sacré pour le plaisir du spectateur qui les observe. C’est pareil pour la pornographie, même s’il faut bien reconnaître que les acteurs de films X ne vivent pas dans des conditions matérielles aussi précaires que les individus qui  furent parqués dans les expositions universelles et dont beaucoup y laissèrent la vie[1] il n’en reste pas moins que les acteurs de l’industrie pornographique se déshumanisent en reproduisant mécaniquement des actes normalement chargés de sens, pour un « public avide de sensations ».

Quand on parle de pornographie aujourd’hui, chacun d’entre nous a une image claire de ce dont on parle. En effet, qui n’a pas déjà ouvert un message indésirable[2] dans sa messagerie électronique pour se retrouver face à un gros plan d’une photographie représentant une femme nue dans une position lascive ou d’un pénis en érection ? Le dictionnaire Larousse aura beau décrire la pornographie comme « la représentation complaisante de sujets, de détails obscènes, dans une œuvre littéraire, artistique ou cinématographique », il ne trompe personne. Qui peut vraiment parler d’œuvre artistique en parlant de pornographie aujourd’hui? Je pense qu’il est important de différencier l’érotique qui s’apparente, lui, à l’amour sexuel et qui n’a rien à voir avec la brutalité des représentations obscènes du pornographique.

Lorsqu’on fait référence au livre du Kâma-Sûtra, par exemple, ce serait une erreur que de le classer dans la catégorie du pornographique. Il s’agit d’un ouvrage érotique qui se voulait être un guide pour une vie harmonieuse dans le couple et pour atteindre le divin par l’union sacrée de deux êtres. Le chapitre réservé à la description des 64 positions sexuelles qui l’ont rendu si célèbre, ne représente qu’une infime partie de l’œuvre.  Si on accepte qu’il s’agisse d’un guide sur l’amour et sur les relations sexuelles, il devient nécessaire, selon moi, de ne pas le confondre avec de la pornographie. Il en est de même pour le tantrisme qui est un courant philosophique qui considère l’union sacrée du féminin et du masculin comme un moyen d’atteindre le divin, par la création d’énergie.

Cela n’a rien à voir avec la reproduction mécanique et dénuée de sens de gestes obscènes qu’on retrouve dans certains bars de strip tease ou arrière-boutiques de sex shop. Là, pour une poignée d’euros, il est possible aujourd’hui d’aller observer des femmes et des transsexuels qui sont prêts à se déshabiller, à mimer l’acte sexuel et à se masturber en échange d’une poignée d’euros. Certes, on ne visite pas ces endroits en famille, comme on visitait les zoos humains au siècle dernier. Il ne s’agit certainement pas d’un spectacle familial. Cependant il s’agit bien d’un spectacle qui fait appel aux instincts les plus bas de l’être humain. On y mime et feint des gestes qui appartiennent à la vie quotidienne ou au sacré, en les vidant de leur sens profond.

Anne Wetsi MPOMA

Références :

  • http://www.monde-diplomatique.fr/2000/08/BANCEL/14145 à Ces zoos humains de la République Coloniale par Nicolas Bancel, Pascal Blanchard et Sandrine Lemaire
  • Le petit Larousse illustré, 1992 à Pornographie, tantrisme, érotique
  • WikipediaàKâmasûtra, tantrisme

[1] Comme, par exemple, lors de l’exposition universelle de Bruxelles en 1897, où l’on installa une expédition de 200 Congolais au parc de Tervuren. Certains de ses individus sont morts de froid ou de maladie et se sont retrouvés enterrés à la hâte dans une fosse commune sous l’actuel Palais des Colonies.

[2] Message indésirable dans le sens de publicité intempestive (spam).

 

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :