SHASHAMANE LARMES D’AFRIQUE. By JUDITH RIBARUMWANSI.

27 08 2010

SHASHAMANE,

LARMES D AFRIQUE
AFRIQUE : TERRE D ACCUEIL ET DE PARTAGE.
Judith RIBARUMWANSI

Cotonou BENIN

Ton appel au secours résonne partout dans le monde entier. Tes cris d’alarme nous interpellent tous. C est pour cette raison que nous, tes propres enfants, et nous, citoyens du monde, avons décidé de nous unir pour parler de ta beauté, de ta bonté, de tes richesses, de tes misères, de tes guerres et de ton passé. Donc, de ton Histoire. Nous sommes convaincus que c’est à partir de nous, et de nous seuls, Africains, que la reconstruction de notre continent peut et doit commencer. Chacun de nous tous doit se rappeler ce proverbe qui dit « aide -toi et le ciel t’aidera ».

Nous ne pouvons pas rester inactifs devant la disparition de nos traditions et notre savoir traditionnel et devant la dégradation continue des écoles et hôpitaux amenées par d’autres. Que va devenir notre savoir ? Que nous reste-t-il de nos richesses après que tant de vautours se soient servis ? Quel est notre avenir dans ce continent et notre place dans le monde ? Allons-nous continuer à occuper cette place marginale que l’on nous attribue si facilement et que beaucoup de nos dirigeants semblent avoir acceptée comme inéluctable, eux qui sont devenus si souvent les collaborateurs d’intérêts extérieurs ?

Oh, toi frère, sœur et fils, toi qui connais les valeurs de ton continent et ses richesses peux-tu apporter une petite part de ta personnalité pour sécher les larmes de nos mères ? Toi, citoyen du monde, toi qui comprends ce que c’est que le manque de savoir, la misère et le mépris qu’engendrent ces derniers, peux-tu informer et éduquer tes frères ?

C’est en disant non à l’esclavage moderne, non à nos dirigeants corrompus qui affament nos populations, non à la traite moderne qui nous enlève nos meilleurs, non aux pays qui déversent leurs déchets sur nos territoires, que nos enfants connaîtront des jours meilleurs.

Des peuples entiers sur tout le continent cherchent désespérément à prendre en main leur destin. A n’importe quel prix bien sûr. La dégradation de la situation économique envoie chaque jour nos enfants à la mort. Nos mères prient tous les jours pour le départ de son dernier fils qui n’arrive pas à atteindre l’eldorado comme les autres déjà partis.

Et c’est dans toute son ignorance qu elle accorde sa bénédiction à celui qui quitte sa famille et son Pays. Enfant du pays, n’aie plus honte de parler de tes origines, de ton histoire et c’est par la connaissance et la valorisation de ce passé que tu arriveras à reconstruire ton continent. Porte l’Afrique en toi comme cette mère t’a porté avec son vieux pagne.

Ecoute la voix des sages et c’est par cette voix de l’histoire que l’Afrique trouvera exemples et forces pour évoluer.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :