Steve Biko et l’apartheid. by Alice BIREHA

17 06 2010

Steve Biko et l’apartheid

On ne peut pas parler de Steve Biko sans parler de l’apartheid en Afrique du sud.

Pour les jeunes noirs africains, qu’est ce que ça leur évoque « l’apartheid » ou « Steve Biko » ? Ont-ils idée de ce qu’il a fait ?
Non je ne pense pas ! Et je ne les blâmerais pas car on est tous dans le même cas !
En Afrique ou partout ailleurs, on est tellement envahie par le style/mode de vie des américains, que tout jeune noir veut leur ressembler tout en oubliant d’où il vient. Cela est grave… !!

Qu’évoque alors « l’apartheid » & « le personnage de Steve Biko »?
Pour ceux qui ne le savaient pas, l’apartheid est un mot afrikaans qui signifie « séparation ». C’est un système qui organisait la hiérarchie des droits pour chaque catégorie raciale. Il y a à préciser que le pouvoir politique appartenait à la minorité blanche.

Qu’a fait Steve Biko ?
Steve Biko était un leader du « Mouvement de la Conscience Noire » ; mouvement créé en 1969 comme premier syndicat étudiant exclusivement noir pour lutter contre l’apartheid. Sa philosophie de la « conscience noire » prônait que les noirs retrouvent leur fierté et se libèrent eux-mêmes, en rejetant toute aide des blancs. Sa lutte devait commencer au niveau psychologique : « l’homme noir devait prendre conscience de la nécessité de faire front commun avec ses frères contre l’oppression ».

« Faire front commun avec ses frères… » ?
Est-ce que nous jeunes noirs africains savons ce que cela signifie ?
Avons-nous idée de la portée de cette phrase ?? Je ne le pense pas… !
Si c’est le cas, il est temps qu’on s’intéresse à notre histoire ; pas seulement à celle qui concerne notre pays d’origine (comme tout le monde le pense), mais à l’histoire de l’Afrique toute entière. C’est ce qui fera notre force
Que l’on vient du sud, du Nord, de l’Ouest ou de l’Est de l’Afrique, on est tous les mêmes. On vient du même continent et on a la peau noire !!
Même dans les pays étrangers où l’on vit, les autochtones ne nous différencient pas, on est des noirs, sans plus !!
Pourquoi alors entre nous, on continue à se diviser, à se différencier !!??
Prenons exemple sur nos leaders, ne les oublions pas !!!
Ils nous ont laissé une richesse, exploitons là !

« L’union fait la force ».

Alice BIREHA





L’HOMME ET L’APARTHEID. BY INARUKUNDO Clémentine alias MAGIGI BIREHA

17 06 2010

Comme je l’ai longtemps entendu, l’apartheid fut un système qui permis de conserver le pouvoir, les ressources minières et les richesses de l’Afrique du Sud a une minorité blanche de la population sud africaine. Il a représente la plus grande ségrégation raciale vécue en Afrique marquant une séparation ethnique tant au point de vue géographique, social et culturel que politique. Pour ma part, l’apartheid me prouve à quel point l’homme est si égoïste et cruel. Comment l’homme peut il être ainsi ? Tout simplement parce que l’homme met toujours son propre intérêt et l’intérêt de ses proches avant celui de tous les autres. Des lors qu’il met à l’ écart toute personne qui n’est pas son semblable, son acte est typiquement conforme au sens littéral de la signification de l apartheid : « une séparation ». Pourquoi est ce si dur d’appliquer la vision idéaliste de l’égalité des hommes peu importe leurs origines et donc leurs différents ? Juste parce que l homme reste un homme et qu’il est de sa nature d être égoïste ? Tant de questions auxquelles je n arrive pas a trouver une réponse exacte.

Il est vrai, l apartheid est une partie de l histoire de l Afrique du Sud qui touche profondément chaque jeune adolescent africain mais malheureusement dont nous avons juste cet aperçu global de ce que ça a était. Tant de choses sont a dire comme le combat pour la liberté de Steve Biko, leader de la communauté noire d Afrique du Sud pour la lutte contre l apartheid mais je ne peux le faire aisément pour l unique raison que je n ai jamais eu cette utilité d approfondir mes connaissances en histoire, ces dernières se limitant a celles données au secondaire. Dois je être critique ou être montré du doigts ? Certes, je pense que oui. Pourquoi nous, la majorité d jeunes africains, sommes nous si désintéressés à l histoire de nos ancêtres ? L histoire de notre Afrique ? Nous rendons nous compte que ceci nous rendrait sans passe donc sans histoire ? Malheureusement je pense qu au moment même, il est difficile de s en persuader. Tant de belles choses sur l Afrique sont à découvrir, connaître et à faire partager à tout notre entourage mais aussi à faire sujet de réflexion.

INARUKUNDO Clémentine