Ils craignent JAH! By Ras Girum Simiens

1 06 2010

Le centenaire de la mort de Léopold II de Belgique. 1909. 2009.

Un Empire exotique qui ne s’assume pas.

Ils craignent JAH le Dieu de l ‘Ethiopie, Seigneur de Shashamane qui punit les fils pour les fautes commises par les pères jusqu’ à la cinquième ou sixième génération.

Pourquoi le centième anniversaire de la mort de ce grand Roi belge n’est-il pas célébré?

Rien, aucune cérémonie officielle pour celui qui a donné a Bruxelles et au coeur de l’Europe toute sa puissance.

L’homme est un loup pour l’homme disait Hobbes.

Les Etats sont des crocodiles pour les Etats. Le propre du crocodile c’est qu’il tue même quand il n’a pas faim.

Conquérant, bâtisseur, criminel, guerrier, génie, l’action de Léopold 2 et son règne s’étudiera d’un point de vue africain et d’un point de vue européen, au regard des condition de vie réelles des habitants de ces deux parties du monde très largement influencées par ce Roi belge.

Stratégiquement en effet, la Belgique est le coeur de l’Europe, Bruxelles étant sa capitale officielle.

Le Congo est lui le coeur de l’Afrique. Le président défunt Kabila père disait que tant que le Congo ne serait pas «debout», il serait impossible de construire et stabiliser l’Afrique, car le Congo la relie d’est en ouest et du nord au sud.

Pourquoi dès lors oublier cette histoire et se tourner vers l’avenir, vers l’Europe?

C’est que précisément cette histoire là est dérangeante aux vues de la réalité des conditions de vie des africains et des européens. Le pire pour l’Afrique et le mieux pour l’Europe, cela grâce a Léopold II  et toute la classe politique belge élue par le peuple belge qui s’est succédée après lui.

Et surtout parce que les intérêts économiques de l’époque sont toujours terriblement d’actualité.

Les belges préfèrent donc oublier l’oeuvre de Léopold II et conserver les avantages économiques qui en découlent dans le silence et l’illégalité.

La crainte vient aussi des descendants de Léopold II, à savoir le Roi, les princes et princesses, et la classe d’affaire de Belgique, dont la fortune actuelle vient du règne Léopoldien.

Cependant, la question aujourd’hui, comme hier, est de savoir ce que nous allons expliquer ensemble à nos enfants. Quelle histoire allons-nous leur raconter?

Africains et Européens devront s’asseoir ensemble pour reconnaître leur histoire et rééquilibrer leurs conditions de vie.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :