LES HUTUS, LES FLAMANDS, LES WALLONS ET LES TUTSIS. By Ras Girum

26 05 2010

LES HUTUS, LES FLAMANDS, LES WALLONS ET LES TUTSIS. By Ras Girum

DE L’INDEPENDANCE DU BURUNDI A L’INDEPENDANCE DE LA FLANDRE.

REGARDS CROISES SUR LA BELGIQUE IMPERIALE.

Louis RWAGASORE, prince burundais … rappelez-vous! Il s’agit du tout petit pays à l’Est du Congo: le Burundi! Donc, le prince RWAGASORE naît le 10 janvier 1932 fils du Roi MWAMBUTSA et de la Reine KANYONGA. Il entame sa scolarité en 1939 et l’achève quelques années plus tard à l’Université d’Anvers.

En 1956, de retour au Burundi, il se lance dans la vie politique de son pays contre l’avis de son père, le Roi MWAMBUTSA, qui estimait que le rôle de la famille royale doit transcender les clivages politiques.

Mais, le prince persiste et signe en fondant le parti politique UPRONA (Union pour le progrès national) résolument nationaliste et indépendantiste. Il réclame ardemment l’indépendance du Burundi et incite les masses populaires à la désobéissance civile contre le pouvoir colonial, ce qui n’est pas pour plaire à tout le monde et surtout à un adversaire plutôt inattendu en la personne de ses propres cousins qui, de leur côté, ont créé le PDC, un parti à la botte des colons. Fin 1960 (coïncidence ou pas, des élections communales devaient se tenir à la mi-novembre), le prince est placé en résidence surveillée durant plus de deux mois.

Peine perdue pour ses opposants, puisqu’en 1961, son parti remporte haut la main les élections législatives et, le 29 septembre de la même année, le prince RWAGASORE devient premier premier ministre du Burundi le 29 septembre 1961.

C’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase et achève d’énerver ses ennemis. Le 13 octobre 1961, l’inéluctable se produit: le prince Louis RWAGASORE est assassiné par un tireur manœuvré par les leaders du PDC, parti politique à la botte des colons.

Au-delà de la vie mouvementée et, malheureusement, très courte du prince RWAGASORE, il y a lieu de retenir surtout le message important qu’il s’évertuait à dispenser: l’unité de la nation vaut tous les sacrifices! Il ne cessait de démolir les mensonges construits autour de l’histoire ethnique du Burundi et qui n’avaient qu’un but: diviser pour mieux régner.

Aujourd’hui, alors que toute la Région des Grands-Lacs est gangrenée par des conflits interminables, peut-être est-ce le temps ou jamais de reprendre l’héritage de ces grands hommes dont faisait indiscutablement parti le prince RWAGASORE et qui ont donné leur vie pour nous montrer la voie à suivre.

Ce n’est pas une discussion facile à mener tant les blessures sont pour tous encore béantes. Mais, c’est une discussion indispensable et inévitable. Autant la commencer maintenant … la destinée des peuples qui n’aspirent qu’à vivre ensemble en dépend.

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :