LA PORNOGRAPHIE EST ELLE UN ZOO HUMAIN ? By Anemone de Neef

29 04 2010

LA PORNOGRAPHIE EST ELLE UN ZOO HUMAIN ?

La question ici est de savoir si la pornographie est un lieu d’exposition de personnes pour satisfaire à la curiosité d’autrui comme dans les zoos humains mis en  place dans certains pays durant les 18èmes et 19èmes siècles.

Entrons dans le vif du sujet. Selon le dictionnaire Larousse, la pornographie est « la présence de détails obscènes dans certaines œuvres littéraires ou artistiques ; publications, spectacles, photos, etc., obscènes ». Si nous savons tous ce que sont les zoos, nous ne savons pas tous ce qu’étaient les zoos humains. En tout cas je l’ignorais jusqu’à la visualisation du documentaire de Pascal BLANCHARD qui relate l’apparition de ces zoos en Europe aux Etats Unis et en Afrique du Sud. Selon l’auteur et acteur Pierre Elie FERRIER, plus couramment connu sous le nom de Pef, le zoo est une « sorte de prison dans laquelle on place les animaux pour que les humains puissent les voir de près ». Les zoos humains quant à eux, mettent en scène les populations différentes des occidentaux qui de fait sont déclarées comme étant « exotiques ». Ces gens sont considérés comme sauvages et à éduquer surtout dans le contexte de colonisation qui régnait à l’époque. Moi-même étant issue d’une ancienne colonie, j’ai été excédée et j’ai éprouvé beaucoup de colère à la vue de ce documentaire. Ce genre de films fait jaillir les blessures profondes, mais toujours apparentes de l’esclavage et du colonialisme, qui sont des sujets très sérieux. De ce fait, comparer la pornographie, qui est un sujet trivial à ces zoos humains me semble inapproprié. Rappelons que la pornographie est réservée à une classe de la population censée être adulte (de plus de 18 ans). Cela consiste en des récits, des films ou photos qui mettent en scène la sexualité d’autres personnes. La vocation première de la pornographie est de divertir. L’actrice Tiffany Hopkins la définit comme « avant tout un objet de divertissement qui a pour finalité la masturbation ».Et cela prend tout son sens  concernant les routiers qui passent beaucoup de temps seuls, ainsi que dans l’univers carcéral. Certaines personnes considèrent cela comme un outil pédagogique, car en absence de discussions ouvertes sur la sexualité, certaines personnes ne trouvent que ce moyen pour s’informer à propos de la réalité de l’acte sexuel quoi qu’un peu exagérée dans ces films. Après tout, c’est juste la mise en scène de la sexualité des autres cela est cru et souvent vulgaire, mais c’est le reflet de la sexualité de tout à chacun, les gros plans en plus et les dialogues en moins. Pour l’auteur André BRETON, la pornographie « c’est l’érotisme des autres ». La où le danger persiste, c’est lorsque des personnes non averties telles que les enfants y sont confrontées (ce qui est de plus en plus coutume à l’heure actuelle) et quand les enfants en sont les victimes dans la pédopornographie.

Je peux cependant comprendre pourquoi cet amalgame entre pornographie et zoos humains peut être fait. En effet, les expositions mettaient en scène des acteurs rémunérés. Même si cette rémunération n’était que substantielle ou symbolique, ils jouaient bel et bien le jeu et permettait l’enrichissement des impresarios et autres organisateurs de ces expositions de l’époque. La pornographie elle aussi est une manne financière pour les pays même si elle est et à toujours été critiquée, selon le site wikipédia un site pornographique peut gagner entre 10 000 et 15 000 dollars chaque jour. Mis à part le coté financier, les deux exposent des gens dans une espèce de pseudo réalité où on ne montre pas la personne dans son entièreté mais on fait abstraction de tout détail superflu que le public ne veut pas connaître. Dans les zoos les occidentaux cherchent à voir de l’exotique, de la différence ca ne les intéresserait pas de voir des « nègres » parler un français parfait. De même que la pornographie à juste pour but de montrer du sexe cru. Les gens qui regardent ces films ou ces photos ne veulent pas de grande romance, ni d’histoire dramatique, et on leur donne ceux qui veulent. Les deux réalisent les fantasmes d’autrui. Ces populations venues d’ailleurs mettaient en pratique l’imagination des occidentaux, la pornographie réalise les fantasmes de tout un chacun (ou tente de s’en rapprocher).

En conclusion, les zoos humains et la pornographie mettent en scène des personnes qui jouent un rôle. Même si cela peut être critiquable ou dégradant pour l’opinion publique. La pornographie est un métier  et représente un choix de carrière pour certaines personnes. Cependant, même si les gens qui y participaient étaient volontaires, les zoos humains ont laissé des cicatrices trop grandes, et les séquelles de ces expositions vont jusqu’à la façon dont les étrangers et les noirs en particulier sont perçus et traités jusqu’à présent dans les pays développés. Donc je pense qu’un tel sujet n’est pas à mettre au regard d’un thème aussi léger que la pornographie.

Anémone DE NEEF

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :