La famille en crise. Pourquoi tant de divorces ? Stéphanie Weijenberg

21 04 2010

La famille en crise. Pourquoi tant de divorces ?

Aujourd’hui comme beaucoup d’autres jeunes, je me pose la question de savoir s’il est toujours possible de fonder une famille sans que celle-ci ne soit divisée en deux camps : d’un coté la mère et de l’autre le père. Le doute provient du fait que depuis quelques années, on constate que la tendance s’est inversée, les couples qui « tiennent » font l’exception. Petite, je me rappelle que les enfants ayant des parents séparés ne représentaient qu’une minorité. Maintenant, c’est avec des grands yeux qu’on vous observe lorsque vous annoncez que les vôtres sont toujours ensembles. Mais pourquoi tant de ménages brisés ? Je pense avoir des éléments de réponses. Pour moi, l’évolution de la société est un facteur que l’on doit obligatoirement prendre en considération. A l’époque, la femme n’avait pas le même statut, celle-ci était condamné à rester chez elle pour faire les taches ménagères, l’éducation des enfants, la cuisine … Et puis un jour, la femme a réussi à s’imposer, elle n’est plus la mère au foyer d’autre fois. En effet, elle combine son ménage et son travail. Tout comme un homme, elle va gagner sa croute sur le marché de l’emploi. C’est la liberté et l’indépendance qui s’ouvre à elle. Sans revenus, il n’y a pas de choix possible, il faut rester auprès de la personne qui vous assume. Pour vivre, il faut manger et boire et pour cela, il faut payer. Il n’y a donc aucun échappatoire, il faut rester avec son époux même si l’amour pour lui s’estompe au fil du temps. Ce temps est révolu. Si on ne se comprend plus, la femme comme l’homme peut prendre la porte sans laisser derrière soi une famille dans le besoin. L’accès au travail pour la femme a pour conséquence que celle-ci peut prendre son envol car dorénavant, elle sait se prendre en charge financièrement. Travailler, c’est vendre des heures qu’on preste pour faire une activité, mais c’est aussi rencontrer des personnes, créer des affinités. Personne n’est à l’abri. Effectivement, on peut toujours « tomber » sur une personne qui ne vous laissera pas indifférent. Celle-ci peut vous plaire et sans rien pouvoir y faire, elle vous coupera le souffle, vous nouera la gorge, fera accélérer votre rythme cardiaque … Mais pour que celui puisse arriver, il faut sortir de chez soi et c’est d’ailleurs ce que tout le monde fait en allant travailler. Mais même, hormis le boulot, les couples que j’appellerai « modernes », la nouvelle génération, la mienne c’est une nouvelle vision de la vie à deux. On sort avec ses amis sans son partenaire, on a des amis du sexe opposé, on part en vacances chacun de son coté … On autorise pleins de choses, jusqu’au jour où on succombe au charme d’une autre personne. C’est un jeu dangereux car il ne faut pas oublier qu’il y a toujours mieux que soi et que nous ne sommes pas uniques. Pourtant, malgré les risques que cela incombent, je pense que c’est inévitable, et qu’il faut évoluer avec son temps c’est-à-dire qu’il faut pouvoir faire des choses avec et sans son partenaire. Il faut pouvoir accorder sa confiance, c’est une valeur essentielle, il faut impérativement la retrouver dans la relation sinon, celle-ci est vouée à l’échec. Enfin, je dirai pour terminer qu’aujourd’hui la difficulté c’est de trouver un équilibre. Il faut que dès le départ que les personnes soient sur la même longueur d’onde. Il doit y a avoir au préalable une discussion, avec des accords communs. Il est possible qu’un amour dure toute une vie à condition de faire des concessions, de toujours laisser place à la communication. Mais je dirai aussi que l’image qu’on a de l’amour est influencée par l’histoire de nos parents.

Weijenberg Stéphanie

Publicités

Actions

Information

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :