LE MOUVEMENT RASTA COMPLETEMENT ANEANTI PAR LA DROGUE

26 03 2010

Difficile de justifier la consommation des drogues par le simple plaisir de la socialisation, du partage, de l’amusement, de l’évasion. Depuis tout petit la société nous a appris à considérer la consommation de substances stupéfiantes comme un danger pour la santé et un péril pour la société. Presse et télévision diabolisent les consommateur des marijuana, cocaïne, ecstasy etc. ainsi que le marché (producteurs et vendeurs) qui fournit tout ça. La manque de lucidité dans l’analyse de cet phénomène, je retiens, a conduit un grand nombre des jeunes et moins jeunes à vouloir « gouter la pomme ». Les substances interdites ont représenté ainsi le moyen de rébellion des plusieurs générations, un essai de s’opposer à l’image préconstituée fournie par les parents et le milieu.

Qu’est ce que il y a de vraiment profitable dans une drogue, peu importe laquelle ? L’instant de plaisir c’est certainement une des composants qui nous pousse à réessayer et réessayer à nouveau. C’est la privation de ce moment d’extase, la manque de ces secondes de jouissance qui nous donnent envie de les reproduire, parce que finalement le lendemain l’effet a disparu et ce qui reste c’est bien pire. On se sent épuisés, fatigués, le corps ne réponde pas, il est affaibli.

Mais c’est vrais aussi, que la contemporanéité à poussée les jeunes a ne pas être satisfaits d’eux même. On a donné forme à un mal de vivre qui a poussé énormément des gens à chercher une issue dans ce qui leur empêchait de réfléchir et d’avoir un regard clairvoyant sur la réalité. On les a rendu impuissante en leur enlevant le possibilité d’agir. L’inertie, le délaissement, la passivité, la croyance que de toute façon on peut rien changer.

Les états occidentaux ont construit une idée malade des drogues, au moins des celles qui ne lui sont pas profitables, sans considérer l’éventualité que on pourrait utiliser tout ces produits autrement.

Dans les sociétés shamaniques la consommation de drogue est un symbole rituel, le moyen privilégié pour accéder à l’au-delà. On condamne cela mais dans les églises catholiques on boit du vin en le faisant passer pour le sang de Christ et ils nous empoisonnent avec une quantité excessive d’encens. Vous le trouvez plus noble ? Les communautés andines utilisent les feuilles de cocaïne pour pouvoir soutenir un travail dur, fait à altitudes importantes, par contre en occident les journée de 24 heures ne suffisent pas et pour accélérer et profiter au maximum du temps qui nous est donné on sniffe. Des pays asiatique consomme la marijuana pour soigner certaines maladies, quand nous on croit que rendre un patient inconscient par le biais de la morphine est plus humain.

On a faussé tout. La nature nous a mis à disposition beaucoup et je crois qu’on peut pas s’en prendre à elle si on en à fait mauvaise utilisation dans certain cas. Même le pire des poisons a été profitable, pourquoi pas les substances stupéfiantes.

Vous savez, l’histoire de se sentir partie d’un groupe, de s’identifier à une façon de voir et vivre la vie, de dépasser ses limites…ça ne peut pas tenir longtemps. L’abus cause à l’individu un manque de lucidité sur la vie, sur ses actions, tout est finalisé à la consommation. A ce stade là, il n’y a plus d’amis, le groupe disparait. L’insensibilité, la manque d’intérêts, l’isolement, l’égoïsme s’imposent. Et voilà l’affreux mal de la société moderne.

Peut être en tout ce que je viens de dire il y a un contradictoire, mais je crois que rien n’est vraiment dangereux, où mauvais, si ce n’est pas l’homme qui décide d’en faire mauvaise utilisation. Il faudrait regarder comment nos ancêtres ont pu se servir de certaines substances et surtout réapprendre des valeurs, tels que l’amitié, l’amour, la solidarité, l’altruisme, valeurs qui sont bien loin de dépendre de la consommation de la telle au de la telle autre substance, qui naissent d’un respect profond de l’individu et qui ne sont liés à aucun intérêt sinon l’échange et la communion.

Francesca Ferragni

Liege, Belgium

Publicités

Actions

Information

One response

26 03 2010
Christos Massou

bonjour,

merci de te presenter….. beaucoup de confusion dans ce que tu amenes…..
va etudier un peu plus loin avant d’ecrire ces betises….
le combat est ailleurs….si tu as un probleme, regle le de ton cote, mais ne vient pas nous deranger avec ces betises que tu affirmes …avec des mots forts tres mal utilises « completement aneanti »…..?
j’ai l’impression d’entendre quelqu’un qui ne connait rien a la vie et qui fait des amalgames avec les mensonges developpes par ce systeme economique…..
merci de vivre plus d’experience avant d’envoyer des mails comme ca…

Christos Massou

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :