Le texte de la Semaine

14 05 2008

 

D’un trait de diamant

 L’abeille a fêlé la rêverie du vieil homme en son désert

A présent il la suit des yeux

jusqu’à ce buisson d’abeilles ardentes

Qui sans se détruire

Déploie de dards et de miel son incandescence

 

Marche pieds nus car tu foules ici

Une terre dont la poussière n’a pas de prix

l’or du temps à l’or du sable confondu

 

Alors

ce qui se tient dans le buisson

répand alentour un silence

Qui couvre les bruits du monde.

 

 

Auteur anonyme

(In Leçon 3 : MOBUTU, la tragédie d’un peuple et d’un continent)

 

 

 

 

Publicités

Actions

Information

4 responses

20 05 2008
INGABIRE Lambert

Bonjours mes parents tout d’abord je pense que vous mes ne connaissez pas. c’est moi INGABIRE Lambert je suis parmi dans les enfants orphelins que vous avez leurs dossiers de parennage.mais en peu de mots je veus a vous remerciez, a cause de votre E-mail que vous nous envoyez. Que Dieu vous bennisse C’est votre enfant INGABIRE Lambert

20 05 2008
desiré ngapi

Quelle bande de fêtards!!c’est trop beau,ça me donne envie de prendre les vacances après 8 ans sans retourner dans mon pays.Les jeunes gardent quand mêê le sourire malgré tous les problèmes qu’ils connaissent actuellement.

20 05 2008
David

Hey all !

Where the hell have you been? I thought you would’ve come to Chicago by now…

20 05 2008
floryan

sympa de voire le pays

c’est un peu calme maintenant ?

florian.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :